Download E-books La mort s'invite à Pemberley PDF

By P. D. James

Rien ne semble devoir troubler l'existence ordonnée et protégée de Pemberley, le domaine ancestral de los angeles famille Darcy, dans le Derbyshire, ni perturber le bonheur conjugal de los angeles maîtresse des lieux, Elizabeth Darcy. Elle est los angeles mère de deux charmants bambins; sa soeur préférée, Jane, et son mari, Bingley, habitent à moins de trente kilomètres de là; et son père adulé, Mr Bennet, vient régulièrement en visite, attiré par l'imposante bibliothèque du château. Mais cette félicité se trouve soudain menacée lorsque, à l. a. veille du bal d'automne, un drame contraint les Darcy à recevoir sous leur toit l. a. jeune soeur d'Elizabeth et son mari, que leurs frasques passées ont rendu indésirables à Pemberley. Avec eux s'invitent l. a. mort, los angeles suspicion et los angeles résurgence de rancunes anciennes.

Dans La mort s'invite à Pemberley, Phyllis Dorothy James associe sa longue ardour pour l'oeuvre de Jane Austen à son expertise d'auteur de romans policiers pour imaginer une suite à Orgueil et Préjugés et camper avec brio une intrigue à suspense. Elle allie une grande fidélité aux personnages d'Austen au plus pur kind de ses romans policiers, ne manquant pas, selon son habitude, d'aborder les problèmes de société - ici, ceux de l'Angleterre du début du XIXe siècle.
Un roman qui enchantera les nombreux admirateurs de Jane Austen et comblera ceux de P.D. James.

Née en 1920, Phyllis Dorothy James a exercé des fonctions à los angeles part criminelle du domestic workplace avant de se consacrer entièrement à l'écriture. Mélange d'understatement britannique et de sadisme, d'analyse sociale et d'humour, ses romans lui ont valu d'être sacrée «nouvelle reine du crime»

Show description

Read or Download La mort s'invite à Pemberley PDF

Similar British Literature books

Time of the Angels

It is a haunting novel o macabre entanglements and satanic passions.

Lucia Rising: "Queen", "Miss Mapp Including the Male Impersonator", "Lucia in London": Queen, Miss Mapp Including the Male Impersonator, Lucia in London

This name comprises 3 of Benson's Lucia tales. "Queen Lucia" was once released in 1920, "Miss Mapp" in 1922 and "Lucia in London" in 1927. they're much-loved novels of provincial snobbery and have become a profitable tv sequence.

English Romantic Verse (Penguin Classics)

English Romantic poetry from its beginnings and its flowering to the 1st indicators of its decadenceNearly the entire well-known piéces de résistance should be chanced on here—"Intimations of Immortality," "The historic Mariner," "The Tyger," excerpts from Don Juan—s good as a few much less well-known poems. As muchas attainable, the poets are prepared in chronological order, and their poems so as of composition, starting with eighteenth-century precursors resembling grey, Cowper, Burns, and Chatterton.

Additional resources for La mort s'invite à Pemberley

Show sample text content

Je me rappelle que nous avions même dansé, n’est-ce pas ? Il est vrai que les Gardiner étaient là, ainsi que Mr et Mrs Hurst. Nous étions donc cinq undefined, et Mary était là pour s’asseoir au piano. » Georgiana regagna le clavier, accompagnée par Alveston qui lui tournait les pages et, pendant un second, ces mélodies entraînantes firent leur effet. l. a. musique achevée, ils causèrent de tout et de rien, échangeant des idées qu’ils avaient déjà exprimées maintes fois et des nouvelles familiales, dont aucune n’était nouvelle. Une demi-heure plus tard, Georgiana prit les devants et dit bonsoir à tous. Quand elle eut tiré le cordon pour appeler sa femme de chambre, Alveston alluma une chandelle qu’il lui tendit avant de l’escorter jusqu’à l. a. porte. Après le départ de Georgiana, il sembla à Elizabeth que tout le monde était castle las, mais n’avait plus l’énergie de se lever ni de prendre congé. Jane fut los angeles deuxième à se décider et, avec un regard à son mari, murmura qu’il était temps d’aller se coucher. Elizabeth, reconnaissante, ne tarda pas à suivre son exemple. Un valet de pied fut appelé pour apporter et allumer des bougies, celles qui se trouvaient sur le piano furent éteintes, et ils se dirigeaient vers los angeles porte quand Darcy, debout près de los angeles fenêtre, poussa un cri. � Mon Dieu ! Mais que fait ce cocher ? Il a perdu l’esprit ! Il va renverser ce cabriolet ! C’est de l. a. folie. Et qui diantre cela peut-il être ? Elizabeth, attendons-nous encore quelqu’un ce soir ? – Non, personne. » Elizabeth et les autres s’approchèrent de los angeles fenêtre et aperçurent un cabriolet au loin, sur los angeles course du bois. Il se dirigeait vers le château avec strength embardées, ses deux lanternes étincelant comme de petites flammes. L’imagination suppléait à ce que l. a. distance empêchait de distinguer – les crinières des chevaux agitées par le vent, leurs yeux affolés et leurs épaules tendues sous l’effort, le postillon tirant énergiquement sur les rênes. Il était very unlikely d’entendre les roues d’aussi loin, et Elizabeth eut l’impression de voir l. a. diligence spectrale de quelque légende voler silencieusement à travers l. a. nuit éclairée par los angeles lune, présage redouté de mort. � Bingley, dit Darcy, restez ici avec les dames, je vais voir de quoi il retourne. » Mais ses paroles furent emportées par un nouveau mugissement du vent dans l. a. cheminée et tout le monde sortit à sa suite du salon de musique, descendant le grand escalier pour rejoindre le vestibule où Stoughton et Mrs Reynolds se trouvaient déjà. Sur un geste de Darcy, Stoughton ouvrit l. a. porte. Le vent s’engouffra immédiatement à l’intérieur, une strength glacée et irrésistible qui sembla prendre ownership de l’ensemble de los angeles demeure, éteignant d’un coup toutes les bougies, sauf celles du grand lustre. L’équipage s’avançait toujours à vive attract et, au débouché de l. a. direction du bois, dévia en tanguant violemment pour s’approcher de los angeles maison. Elizabeth songea qu’il allait certainement dépasser le perron sans pouvoir s’arrêter. Mais elle entendit alors les cris du cocher et le vit se débattre avec les rênes.

Rated 4.28 of 5 – based on 12 votes